science attractions
 

For Immediate Release
Pour distribution immédiate

LE 9 MAI 2007

Media Release / Communiqué

MEAGAN MCGRATH PARVIENT AU CAMP 3 DE L'EVEREST

ALTITUDE – 7 470 MÈTRES (24 500 PIEDS)     
L’AVENTURE DE MEAGAN MCGRATH SUR LE MONT EVEREST : LE SUJET D’UNE EXPOSITION ET D’EXPOSÉS PUBLICS À SCIENCE NORD, SUDBURY

LE MONT EVEREST, NEPAL  –  Une alpiniste originaire de Sudbury a accompli une autre étape importante dans sa tentative d’escalader le plus haut sommet du monde, le mont Everest. Après être redescendue au camp de base et y avoir passé quelques jours pour s’acclimater, Meagan McGrath a franchi la dangereuse chute de glace Khumbu, grimpé la face Lhotse pour la première fois et atteint le camp 3 dimanche, à une altitude de 7 470 mètres (24 500 pieds). Le sommet du mont Everest se trouve à 8 848 mètres (29 028 pieds).

Comme l’indique la populaire encyclopédie en ligne Wikipedia, les alpinistes partent du camp 2 pour escalader la face Lhotse à l’aide de cordes fixes, et atteignent le camp 3 situé sur une petite corniche, à 7 470 mètres. Tous les alpinistes qui utilisent la route du col sud de l’Everest doivent escalader ce mur de glace bleue d’origine glaciaire d’une hauteur de 1 125 mètres (3 700 pieds). Le Lhotse s’élève à un angle de 40 à 50 degrés, et parfois à 80 degrés (presque à la verticale!).  

« L’ascension a été difficile après mon arrêt au camp 2 » a avoué Meagan dans son plus récent message, en route pour le camp 3. « J’étais seule, ce qui était une bonne chose puisque personne ne tirait sur les cordes pendant que je grimpais, mais c’était aussi un inconvénient parce que j’avais une idée vague de ma destination, les tentes du camp 3, que je ne pouvais pas voir à cause du temps très nuageux. »

Du camp 3, il faut grimper encore 500 mètres pour arriver au camp 4 sur le col sud, à 7 920 mètres (26 000 pieds) d’altitude. Entre le camp 3 et le camp 4, les alpinistes doivent affronter deux autres défis : l’Éperon de Genève et la Bande jaune. L’Éperon de Genève est une bande de roche noire en forme d’enclume, nommé ainsi par une expédition suisse en 1952. Des cordes fixes aident les grimpeurs à traverser cette crête de roche couverte de neige. La Bande jaune est une zone de grès sédimentaire dont l’escalade exige l’utilisation d’environ 100 mètres de cordes fixes.   

Sur le col sud, les alpinistes entrent dans la zone de la mort. À cette altitude, les grimpeurs ne disposent que de deux ou trois jours pour tenter d’atteindre le sommet. La décision d’entreprendre une poussée vers le sommet dépend entièrement du temps et des vents.  Si la météo n’est pas favorable durant cette courte période de temps, les alpinistes doivent redescendre, et plusieurs doivent revenir au camp de base. On estime actuellement que Meagan fera une poussée vers le sommet avant le 21 mai.  

Âgée de 29 ans, Meagan McGrath occupe le rang de capitaine dans les Forces armées canadiennes. Elle est ingénieure aérospatiale et travaille au Centre d’expérimentation de l’Armée de l’air, à Ottawa. Lorsqu’elle était enfant, Meagan visitait fréquemment Science Nord et participait aux camps et programmes d’été du Centre des sciences. Ces expériences l’ont amenée à poursuivre une carrière dans les sciences.   

Meagan se décrit comme une aventurière. Elle a déjà fait l’ascension de six des sept plus hauts sommets continentaux. Le mont Everest (le 7e sommet) est son plus récent défi. Si elle réussit cette ascension (le sommet le plus élevé du monde), elle sera la première membre des Forces canadiennes (homme ou femme) et la plus jeune femme Canadienne à réussir l’escalade des sept sommets.

Le public peut suivre les étapes de l’aventure de Meagan en consultant le carnet de voyage de l’alpiniste affiché dans le site de Science Nord, http://sciencenord.ca/everest. De Science Nord jusqu’au 7e sommet : l’aventure de Meagan McGrath sur le mont Everest  est aussi le sujet d’une exposition maintenant présentée au 4e niveau du centre des sciences, et de conférences publiques offertes en juin, à Science Nord. La participation à cette exposition est incluse dans le billet d’entrée au centre des sciences – les membres de Science Nord entrent gratuitement. On trouvera des renseignements additionnels sur l’exposition et le conférences dans le site http://sciencenord.ca/everest.

Commanditaires de Meagan
De Science Nord jusqu’au 7e sommet : l’aventure de Meagan McGrath sur le mont Everest bénéficie du soutien des organismes suivants :
Supporteur du sommet : Science Nord
L’expérience des visiteurs est financée par : Société de gestion du Fonds du patrimoine du Nord de l’Ontario
Commanditaire du camp de base avancé : ouisudbury.ca
Commanditaires du camp de base :  The Laamanen Group, LaPrairie Incorporated
Commanditaire du programme scolaire : CVRD Inco
Médias commanditaires : CTV, The Sudbury Star, CBC Radio One

Les membres du grand public peuvent aussi appuyer Meagan dans son ascension de l’Everest en faisant un don de 100 $ et en devenant un supporteur de cette aventure. Obtenez les détails ainsi que le carnet de voyage de Meagan en visitant le site : http://sciencenord.ca/everest.

- 30 -

Communications avec les médias :

Louise Lacroix
Spécialiste en marketing
Science Nord
100, chemin du lac Ramsey, Sudbury, ON
705-522-3701, poste 325

100 Ramsey Lake Road, Sudbury ON P3E 5S9 • Tel: (705) 523-4629 or 1-800-461-4898
Fax: (705) 522-4954 • General Inquiries •
contactus@sciencenorth.ca

science centre footer
science home agilis networks science home