science attractions
 

For Immediate Release
Pour distribution immédiate

LE 2 MAI 2008

Media Release / Communiqué

UN NOUVEAU FILM IMAX® RÉALISÉ AU CANADA DÉBUTE A SCIENCE NORD

UN GALA DE PREMIÈRE MONDIALE
ET DE COLLECTE DE FONDS A LIEU LE 3 MAI 2008
LES PROJECTIONS PUBLIQUES DÉBUTENT LE 5 MAI 2008

SUDBURY, ONQuarante millions de personnes habitent autour des Grands Lacs et la plupart d’entre eux ignorent les mystères que ces lacs renferment. Le nouveau film IMAX® Mystères des Grands Lacs conduit le spectateur de la rive occidentale du lac Supérieur jusqu’au bout du lac Ontario et révèle des mystères anciens et modernes parsemés le long du parcours, sur le seul écran suffisamment grand pour les contenir – IMAX!

Produit et distribué par Science Nord, ce film commence ses projections publiques le 5 mai 2008, dans la salle IMAX de Science Nord. Le film dévoile des mystères qui se cachent en plein sous nos yeux!
 
  • Comment expliquer que des créatures préhistoriques vivent encore dans les eaux des Grands Lacs?  
  • Comment les chutes Niagara pourraient-elles êre réduites à un mince filet d’eau, puis revenir en pleine force encore une fois?
  • Pourquoi, sur une île isolée, l’évolution a-t-elle pris un virage à gauche?
Le film Mystères des Grands Lacs est une célébration du plus grand écosystème d’eau douce au monde, et aussi un cri de ralliement en faveur de la protection de son fragile environnement. Projeté sur un écran géant, le film permet à l’auditoire d’apprécier le besoin de conserver l’eau et les efforts internationaux pour sauver plusieurs espèces menacées.  

Au cours du siècle dernier, les Grands Lacs ont connu les pires exemples de destruction environnementale en Amérique du Nord, depuis la pollution des lits de fraie de l’esturgeon durant les années 1800, jusqu’à l’invasion de la moule zébrée des années 1990. De nos jours, il existe un intérêt renouvelé pour la santé de ces grands lacs et une conscience accrue de cette ressource d’eau douce qui est si importante pour la vie des Nord-Américains. Le biologiste devenu cinéaste, David Lickley, a tissé un voyage virtuel de spectaculaires découvertes, et capturé sur la pellicule IMAX des scènes naturelles d’une grande beauté et des animaux comme on en a jamais vu auparavant au cinéma.

«Vingt-cinq pour cent de la population canadienne vit autour des Grands Lacs et un Canadien sur trois compte sur ces plans d’eau pour son approvisionnement en eau potable. Il est donc capital que nous trouvions les moyens de préserver cet étonnant système d’eau douce et de lui accorder tous les soins et le respect qu’il mérite» explique David Lickely, directeur et réalisateur du film. «Mystères des Grands Lacs est non seulement un voyage au cœur de paysages les plus spectaculaires de la planète, mais aussi le récit de l’importance sociale et économique de la région pour l’Amérique du Nord. Nous braquons les caméras sur nous et nous posons la question: comment trouver, durant notre cheminement vers l’avenir, un équilibre entre nos besoins et ceux du monde naturel?»   

Appelées «mers intérieures» par les premiers explorateurs européens, les Grands Lacs ont conservé leurs mystères et leurs secrets écologiques pendant des siècles – depuis les célèbres bateaux naufragés jusqu’à cette île qui accueille le plus grand troupeau de caribous des bois de la région des Grands Lacs. Le fil conducteur du récit de ce film est un poisson remarquable qui représentait jadis 90 % de la biomasse des Grands Lacs. L’esturgeon est le plus gros poisson d’eau douce au monde. Ce fossile vivant a survécu pendant plus de 100 millions d’années, presque sans changement. Son poids peut atteindre 300 livres et il peut vivre jusqu’à 200 ans. Au cours des années 1800, les populations d’esturgeons ont chuté en raison de la surpêche, la destruction de l’habitat et la pollution. Le film suit le biologiste Ronald Bruch et un petit groupe d’environnementaliste qui tentent de sauver cette espèce ancienne de l’extinction.

Mystères des Grands Lacs  a été produit et réalisé par David Lickley. James Marchbank en est le producteur délégué. La narration est assurée par l’acteur canadien primé, Gordon Pinsent, tandis que la musique de Gordon Lightfoot complète la trame sonore. Le film Mystères des Grands Lacs est distribué par Science Nord (producteur du film IMAX primé pour grand écran, Les chimpanzés sauvages de Jane Goodall).   

On  trouvera d’autres renseignements au sujet du film pour grand écran Mystères des Grands Lacs  en visitant le site http://mysteriesofthegreatlakes.com.

Apprenez ce que vous pouvez faire pour préserver la plus précieuse ressource naturelle de la planète: visitez le site http://goblue.com .

Au sujet des films grands formats de Science Nord
Science Nord est un centre scientifique et une attraction familiale qui a ouvert ses portes à Sudbury, Ontario, Canada, en 1984. En 1994, le centre des sciences a inauguré sa salle IMAX. Depuis ce temps, Science Nord a produit quatre films grand format – La fière de l’or, Ours, Les chimpanzés sauvages de Jane Goodall, et Mystères des Grands Lacs. En 2008, à l’occasion de la sortie de Mystères des Grands Lacs, Science Nord a élargi son rôle dans l’industrie en devenant distributeur de films pour écran géant. Science Nord est maintenant l’une des principaux producteurs de films IMAX au Canada. C’est le seul centre des sciences au monde à posséder son propre service de production de films pour écran géant. Il s’est taillé un solide réputation dans le domaine des films sur l’ewnvironnement et l’histoire naturelle. Science Nord a remporté plusieurs prix attribués par l’industrie des films pour écrant géant. Visitez le site http://sciencenorth.ca.

- 30 -
Communications avec les médias:

Christine Catt
Spécialiste en marketing, médias et communications
Science Nord
705-522-3701, poste 276

Brenda Tremblay
Directrice du service de distribution
Films grand format de Science Nord
705-522-3701, poste 212




100 Ramsey Lake Road, Sudbury ON P3E 5S9 • Tel: (705) 523-4629 or 1-800-461-4898
Fax: (705) 522-4954 • General Inquiries •
contactus@sciencenorth.ca

science centre footer
science home agilis networks science home