science attractions
 

For Immediate Release
Pour distribution immédiate

LE 2 AVRIL 2009

Media Release / Communiqué

MEAGAN MCGRATH S’EMBARQUERA BIENTÔT DANS UNE AVENTURE ARCTIQUE

SUIVEZ LE DÉROULEMENT DE CETTE AVENTURE EN LIGNE À  SCIENCENORD.CA/MEAGAN
SUDBURY, ON – Meagan McGrath, l’aventurière la plus connue de Sudbury, débutera bientôt une expédition de deux semaines et demie dans l’Arctique.
L’expédition vers le pôle Nord fait partie du programme d’entraînement que Meagan suit pour se préparer à son entreprise la plus ambitieuse jusqu’à présent, une aventure sur laquelle d’autres détails seront fournis plus tard.
L’expédition de Meagan, prévue du 9 au 27 avril 2009, est destinée à mesurer les limites de son endurance physique et mentale et à vérifier que son équipement ne présente aucun défaut. L’expédition vers le pôle Nord est décrite comme une aventure qui englobe plusieurs obstacles à franchir pour se rendre au pôle Nord, depuis des « passages » en eau libre jusqu’à d’énormes crêtes de pression.

La poussée de Meagan vers le pôle Nord aura lieu presque 100 ans après que la première personne au monde ait prétendu avoir atteint ce pôle. Le 6 avril 1909, l’américain Robert Edwin Peary, accompagné de Matthew Henson et de quatre guides Inuit, a déclaré qu’il avait atteint le pôle Nord géographique. Pourtant, le débat se poursuit depuis des décennies pour savoir si Peary fut vraiment le premier humain à se rendre au pôle Nord.  
« J’ai toujours été fascinée par les défis qui ont confronté les premiers explorateurs » affirme Meagan McGrath. « À cause de la technologie et de la facilité d’accès dont nous jouissons aujourd’hui, il est difficile pour nous de revivre les mêmes difficultés que ces explorateurs; cependant, en sondant nos ressources intérieures et en cherchant à dépasser les limites de nos capacités, nous pouvons rencontrer des situations qui exigeront le meilleur de nous-mêmes. Les premiers explorateurs ont montré ce que l’humain pouvait accomplir lorsqu’il y investissait toute sa volonté et toutes ses énergies. »
Les médias qui souhaiteraient faire des entrevues avec Meagan sont priés de communiquer avec Christine Catt, (705) 522-3701, poste 276.  Veuillez noter que Meagan ne sera disponible que jusqu’au 6 avril 2009.
Les admirateurs de Meagan peuvent visiter le site http://sciencenord.ca/meagan et y voir des séquences vidéo et écouter des audioblogues en rapport avec cette expédition.  
L’expédition commencera à Longyearbyen, en Norvège, un village isolé mais moderne, qui se trouve bien au-dessus du cercle arctique, à 78 degrés de latitude nord.  Les participants y passeront la première journée afin de vérifier leur équipement et de passer en revue les procédures de sécurité.  
Un vol nolisé emmènera Meagan et les autres participants à une latitude de 89 degrés nord, où ils entameront leur voyage vers la destination prévue, soit le pôle Nord géographique. En skiant de 7 à 10 heures par jour sur la banquise, ils seront confrontés à bon nombre de défis et verront plusieurs paysages à couper le souffle.

Si les conditions sont bonnes, le trajet le mènera le groupe à travers de grandes étendues de glace plane présentant peu d’obstacles. Lorsqu’elles ne seront pas idéales, les participants devront manœuvrer autour des passages en eau libre et par-dessus les crêtes de pression, dont la hauteur peut aller de 1 à 5 mètres.

Meagan devra aussi s’attaquer à tous les aspects de l’expédition, dont l’établissement du campement, la cuisine et le suivi de la progression.   

Lorsque l’équipe atteindra le pôle Nord, il se peut qu’elle puisse y passer la nuit, si le temps le permet. Le lendemain matin, un hélicoptère et un vol nolisé la ramèneront à Longyearbyen.
L’aventure polaire de Meagan McGrath est inspirée par Science Nord.

À propos de Meagan McGrath
Meagan McGrath, âgée de 31 ans et originaire de Sudbury, détient le grade de capitaine dans les Forces armées canadiennes. Elle est ingénieure aérospatiale et travaille au Centre d’expérimentation de la Force aérienne, à Ottawa. Lorsqu’elle était enfant, elle visitait fréquemment Science Nord et participait aux camps et programmes d’été du centre des sciences. Ces expériences l’ont amenée à poursuivre une carrière dans les sciences.
Science Nord est fier d’avoir appuyé Meagan pendant plusieurs de ses plus grandes réalisations.  
Au mois de mai 2007, elle a atteint le sommet du mont Everest et a réalisé son rêve de devenir le premier membre des Forces canadiennes et la plus jeune Canadienne à réussir à escalader les sept plus hauts sommets des sept continents.
Au mois de décembre 2007, Meagan est parvenue au sommet de la pyramide Carstensz, le point culminant de l’Océanie. Ainsi, elle est devenue la seule Canadienne et le premier membre des Forces canadiennes à avoir réussi les deux versions du défi des sept sommets!  

En avril 2008, Meagan McGrath a traversé la ligne d’arrivée au Marathon des Sables 2008, une éreintante course à pied de sept jours dans le désert du Sahara. Elle a même dépassé ses propres attentes en se classant 24e parmi les 25 meilleures concurrentes!
-30-
Communications avec les médias:
Christine Catt
Spécialiste en marketing, Médias et communications
Science Nord et Terre dynamique
(705) 522-3701, poste 276











100 Ramsey Lake Road, Sudbury ON P3E 5S9 • Tel: (705) 523-4629 or 1-800-461-4898
Fax: (705) 522-4954 • General Inquiries •
contactus@sciencenorth.ca

science centre footer
science home agilis networks science home