science attractions
 

For Immediate Release
Pour distribution immédiate

LE 25 NOVEMBRE 2009

Media Release / Communiqué

L’AVENTURIÈRE CANADIENNE EST PRÊTE À ENTAMER SON PÉRIPLE DE 45 JOURS EN SOL

L’ODYSSÉE EN ANTARCTIQUE DE MEAGAN MCGRATH EST INSPIRÉE PAR SCIENCE NORD

SUDBURY, ON –L’aventurière canadienne Meagan McGrath, âgée de 32 ans, débutera son Odyssée en Antarctique cette fin de semaine. Cette aventure à pied de 45 jours en solitaire s’étendra sur 1 100 kilomètres depuis Hercules Inlet jusqu’au pôle Sud, sans aide et ni soutien externe.

Depuis 1992, 71 aventuriers (hommes et femmes) du monde entier ont voyagé de la côte de l'Antarctique au pôle Sud. Certains y sont allés à ski, d'autres par vol à ski, mais aucun Canadien (homme ou femme) n'a jamais skié en solitaire jusqu'au pôle Sud, à plus forte raison sans aide ni soutien. Meagan McGrath vise à devenir la première personne au Canada à réussir cet exploit.

McGrath effectue ses derniers préparatifs à Punta Arenas, au Chili, et elle s’envolera pour Patriot Hills, en Antarctique, le 27 novembre.

Meagan commencera son Odyssée en Antarctique à Patriot Hills, un camp de base exploité commercialement où les aventuriers en région polaire amorcent généralement leur conquête du pôle Sud. Des organismes gouvernementaux y gardent des réserves de carburant enfouies dans la glace. C'est une petite base de fortune qui compte environ une dizaine de tentes et qui est établie l'été. Il n'y a aucun édifice permanent.

Le 29 novembre, McGrath compte s’envoler à bord d’un Twin Otter en direction de Hercules Inlet, le point de départ de son expédition, mais tout dépendra des conditions météorologiques. L’appareil laissera McGrath seule, sur la glace, n’ayant que deux radiophares et deux téléphones satellites comme moyen de contact avec le monde extérieur.
  
McGrath doit être autosuffisante puisqu’elle sera complètement isolée et traversera d’immenses glaciers, des pentes raides et des montagnes. Chaque pièce d’équipement, chaque ration alimentaire et chaque pièce de vêtement a été pesé et mesuré avec précision. Durant son Odyssée en Antarctique, McGrath devra préparer ses repas (céréale d’avoine, beurre, noix, craquelins, fromage, aliments déshydratés, chocolat, etc.), calculer sa route, réparer son équipement et établir son campement chaque jour.

Les admirateurs de Meagan McGrath sont invités à visiter le site http://sciencenorth.ca/meagan sur une base régulière afin de se tenir au courant du déroulement de l’aventure en Antarctique. Les visiteurs peuvent aussi adresser des remarques à McGrath ou lui poser des questions à propos de son expédition. De plus, McGrath téléphonera fréquemment à Science Nord afin de fournir des mises à jour qui seront affichées sur le site.

Science Nord, l’attraction touristique la plus populaire du Nord de l’Ontario, est fier de servir d’inspiration à l’Odyssée en Antarctique de Meagan McGrath.  

« Au nom de tous les employés de Science Nord, je souhaite le meilleur des succès à Meagan dans sa nouvelle aventure » a déclaré Jim Marchbank, directeur général de Science Nord. « Nous sommes très fiers de Meagan et de notre association à ses exploits et à ses découvertes incroyables. J’ai confiance qu’elle atteindra son objectif qui est de devenir le premier Canadien à parcourir en solitaire l’immense distance entre Hercules Inlet et le pôle Sud. J’anticipe déjà le plaisir de la féliciter en personne à son retour à Sudbury. »  


À PROPOS DE MEAGAN MCGRATH

McGrath (32), originaire de Sudbury et major dans la Force aérienne du Canada, s'est vu accorder un congé sans solde d'un an qui a commencé le 1er novembre. Pendant son année sabbatique, elle entreprendra l'Odyssée en Antarctique et poursuivra ensuite d'autres projets, y compris l'ascension de cinq des plus hauts sommets du monde.   
Lorsqu’elle était enfant, elle visitait fréquemment Science Nord et participait aux camps et programmes d’été du centre des sciences. Ces expériences l’ont amenée à poursuivre une carrière dans les sciences.

Science Nord, un centre des sciences situé à Sudbury (Ontario), au Canada, a appuyé fièrement McGrath pendant bon nombre de ses plus grandes réalisations.  
En 2008, elle devint la seule femme canadienne et le premier membre des Forces armées canadiennes à réussir les deux versions du défi des Sept Sommets – escalader le plus haut sommet de chaque continent. Elle a participé au difficile Marathon des Sables, au Maroc; elle a atteint le pôle Nord géographique; et elle a reçu une mention élogieuse de la Gouverneure générale du Canada pour son rôle dans le sauvetage d’un alpiniste népalais, sur le mont Everest. McGrath est une passionnée de l’aventure et de l’exploration des limites que peut atteindre le corps humain.
-30-
Communications avec les médias :

Christine Catt
Spécialiste en marketing, médias et communications  
Science Nord et Terre dynamique
(705) 522-3701, poste 276












100 Ramsey Lake Road, Sudbury ON P3E 5S9 • Tel: (705) 523-4629 or 1-800-461-4898
Fax: (705) 522-4954 • General Inquiries •
contactus@sciencenorth.ca

science centre footer
science home agilis networks science home