science attractions
 

For Immediate Release
Pour distribution immédiate

LE 30 NOVEMBRE 2009

Media Release / Communiqué

L’ODYSSÉE EN ANTARCTIQUE DE MEAGAN MCGRATH A COMMENCÉ

L’ODYSSÉE EN ANTARCTIQUE DE MEAGAN MCGRATH EST INSPIRÉE PAR SCIENCE NORD

SUDBURY, ON – L’aventurière canadienne Meagan McGrath (32 ans) est arrivé à Hercules Inlet, et commencera son voyage en solitaire de 45 jours à ski de plus de 1100 km, sans aide ou soutien extérieur, depuis la côte de l’Antarctique jusqu’au pôle Sud, demain (le 1er décembre 2009). Si elle réussit cet exploit, McGrath sera la première personne au Canada à avoir skié en solitaire sur l’énorme distance qui sépare Hercules Inlet du pôle Sud.
Sans aide signifie que McGrath n'utilisera aucune autre source d'énergie que son propre corps pour couvrir la distance qui sépare la côte de l'Antarctique du pôle Sud. Elle tirera son lourd traîneau pesant  91 kilogrammes (200 livres) sur le terrain élevé et glacé à l'aide de skis, au lieu de se fier à une source d'énergie externe comme un cerf-volant (qui propulse le ski au moyen du vent).  De plus, Meagan transportera sur son dos environ 18 kg (40 livres) de combustible et de fournitures.
Sans soutien signifie que McGrath ne dépendra pas de fournitures déjà stockées dans la glace de l'Antarctique. Elle quittera le point de départ avec tout ce dont elle aura besoin pour l'expédition qui la mènera au pôle Sud, sans se fier à des sources externes. McGrath appporte suffisamment de nourriture et de fournitures pour survivre pendant 50 jours.

Meagan s'attend à des températures avoisinant les -20 °C au début du voyage et à des journées de 15 °C près du solstice d'été. Les températures seront plus froides, à -30 °C, à mesure qu'elle s'approchera du pôle Sud, et elle risque de connaître des indices de refroidissement éolien allant jusqu'à -50 °C.

McGrath doit être autosuffisante puisqu’elle sera complètement isolée et traversera d’immenses glaciers, des pentes raides et des montagnes. Chaque pièce d’équipement, chaque ration alimentaire et chaque pièce de vêtement a été pesé et mesuré avec précision. Durant son Odyssée en Antarctique, McGrath devra préparer ses repas (céréale d’avoine, beurre, noix, craquelins, fromage, aliments déshydratés, chocolat, etc.), calculer sa route, réparer son équipement et établir son campement chaque jour.
Meagan prévoit skier/marcher au moins sept à huit heures par jour et parcourir ainsi de 20 à 25 kilomètres. Au début de l'expédition, il se pourrait qu'elle avance lentement, car elle devra s'habituer à la routine. Il pourrait lui falloir trois jours pour que la distance parcourue se mesure en dizaines. De plus, Meagan avancera lentement au début, car les traîneaux y seront à leur poids le plus élevé et les températures y seront les plus basses. Et cela réduira son rendement et le glissement des traîneaux sur la neige.

L'expédition se déroulera suivant l'heure normale de l'Est pour que la communication avec l'Amérique du Nord se fasse facilement. McGrath prévoit qu’elle sera à la disposition des médias pour des entrevues téléphoniques la plupart des jours, entre 17 h 30  et 18 h 30 (HNE).

Les admirateurs de Meagan McGrath sont invités à visiter le site http://sciencenord.ca/meagan sur une base régulière afin de se tenir au courant du déroulement de l’aventure en Antarctique. Les visiteurs peuvent aussi adresser des remarques à McGrath ou lui poser des questions à propos de son expédition. De plus, McGrath téléphonera fréquemment à Science Nord afin de fournir des mises à jour qui seront affichées sur le site.

Science Nord, l’attraction touristique la plus populaire du Nord de l’Ontario, est fier de servir d’inspiration à l’Odyssée en Antarctique de Meagan McGrath.  

À PROPOS DE MEAGAN MCGRATH

McGrath (32), originaire de Sudbury et major dans la Force aérienne du Canada, s'est vu accorder un congé sans solde d'un an qui a commencé le 1er novembre. Pendant son année sabbatique, elle entreprendra l'Odyssée en Antarctique et poursuivra ensuite d'autres projets, y compris l'ascension de cinq des plus hauts sommets du monde.   
Lorsqu’elle était enfant, elle visitait fréquemment Science Nord et participait aux camps et programmes d’été du centre des sciences. Ces expériences l’ont amenée à poursuivre une carrière dans les sciences.
Science Nord, un centre des sciences situé à Sudbury (Ontario), au Canada, a appuyé fièrement McGrath pendant bon nombre de ses plus grandes réalisations.  
En 2008, elle devint la seule femme canadienne et le premier membre des Forces armées canadiennes à réussir les deux versions du défi des Sept Sommets – escalader le plus haut sommet de chaque continent. Elle a participé au difficile Marathon des Sables, au Maroc; elle a atteint le pôle Nord géographique; et elle a reçu une mention élogieuse de la Gouverneure générale du Canada pour son rôle dans le sauvetage d’un alpiniste népalais, sur le mont Everest. McGrath est une passionnée de l’aventure et de l’exploration des limites que peut atteindre le corps humain.
-30-
Communications avec les médias :

Christine Catt
Spécialiste en marketing, médias et communications  
Science Nord et Terre dynamique
(705) 522-3701, poste 276











100 Ramsey Lake Road, Sudbury ON P3E 5S9 • Tel: (705) 523-4629 or 1-800-461-4898
Fax: (705) 522-4954 • General Inquiries •
contactus@sciencenorth.ca

science centre footer
science home agilis networks science home