science attractions
 

For Immediate Release
Pour distribution immédiate

LE 3 DÉCEMBRE 2009

Media Release / Communiqué

MEAGAN MCGRATH SORT INDEMNE D’UNE CHUTE DANS UNE CREVASSE EN ANTARCTIQUE

SUDBURY, ON - L’aventurière canadienne Meagan McGrath se remet de blessures légères après une chute dans une crevasse en Antarctique. McGrath avait quitté Hercules Inlet le 1er décembre 2009 et avait parcouru 19.4 km (10,5 milles marins) à pied et à ski durant la première journée de son Odyssée en Antarctique – un voyage solo de 45 jours sur plus de 1100 km, sans aide ni soutien extérieurs, depuis la côte de l’Antarctique jusqu’au pôle Sud.

Le 2 décembre 2009, Science Nord a appris que McGrath avait fait une chute dans une crevasse, mais qu’elle était maintenant en sécurité et indemne. Selon le rapport de Antarctic Logistics and Expeditions, Meagan a passé plusieurs heures coincée dans une crevasse.  Lorsqu’elle a réalisé qu’elle ne pouvait pas se libérer seule, elle a utilisé son téléphone satellite pour demander l’aide de Patriot Hills (un camp de base commercial). Meagan a alors signalé qu’elle avait froid et était détrempée, mais qu’elle n’était pas blessée.

Une équipe de Patriot Hills composée de quatre membres sont partie rejoindre McGrath.  L’équipe a aussi maintenu le contact téléphonique avec McGrath toutes les trente minutes.

Après avoir subi huit heures dans la crevasse McGrath à été transporté à Patriot Hills. Un examen médical a révélé que McGrath n’avait subi que des contusions aux côtes. Un membre de l’équipe a réussi à récupérer tout l’équipement de McGrath.

« Nous sommes très soulagés d’apprendre que Meagan est en sécurité et qu’elle n’a pas subi de blessures sérieuses. C’est la chose la plus importante » a déclaré Jim Marchbank, directeur général de Science Nord. « La famille de Meagan a été informée de l’incident, et Meagan est en train de décider maintenant si elle fera une deuxième tentative. Cette décision n’appartient qu’à elle, et tout ce que nous pouvons souhaiter est qu’elle soit en sécurité. Par ailleurs, nous savons que les expéditions de ce genre comportent des dangers inhérents. Nous sommes extrêmement fiers de Meagan et de notre association à son projet, et nous l’assurons de notre appui total, qu’elle décide de poursuivre son expédition ou d’abandonner à ce moment-ci. »  

« Meagan m’a appelé tard hier soir pour me parler de sa chute et de son état » a expliqué Nicole Chiasson, directrice des Programmes éducatifs et du Nord. « Nous comprenons qu’elle doit prendre une décision très difficile. La préparation de son Odyssée en Antarctique a été le centre de ses préoccupations depuis deux ans. La décision de mettre fin à l’expédition maintenant sera un geste brave, mais extrêmement difficile. Nous croyons que Meagan est déjà une héroïne du simple fait d’avoir tenté cette aventure extraordinaire. Quoi qu’elle décide, nous l’accueillerons avec plaisir à Science Nord à son retour au Canada afin qu’elle nous parle de son expérience en Antarctique. »

D’autres renseignements sur l’état de l’Odyssée en Antarctique seront publiés dès qu’ils seront connus.

Nous invitons les admirateurs de Meagan McGrath à visiter le site  http://sciencenord.ca/meagan afin d’en apprendre davantage sur l’Odyssée en Antarctique. Les visiteurs du site peuvent envoyer un message à Meagan ou lui poser des questions au sujet de l’expédition.

Science Nord, l’attraction la plus populaire du Nord de l’Ontario, est fier de servir d’inspiration à l’Odyssée en Antarctique de Meagan McGrath.

À PROPOS DE MEAGAN MCGRATH

McGrath (32), originaire de Sudbury et major dans la Force aérienne du Canada, s'est vu accorder un congé sans solde d'un an qui a commencé le 1er novembre. Pendant son année sabbatique, elle entreprendra l'Odyssée en Antarctique et poursuivra ensuite d'autres projets, y compris l'ascension de cinq des plus hauts sommets du monde.   
Lorsqu’elle était enfant, elle visitait fréquemment Science Nord et participait aux camps et programmes d’été du centre des sciences. Ces expériences l’ont amenée à poursuivre une carrière dans les sciences.

Science Nord, un centre des sciences situé à Sudbury (Ontario), au Canada, a appuyé fièrement McGrath pendant bon nombre de ses plus grandes réalisations.
En 2008, elle devint la seule femme canadienne et le premier membre des Forces armées canadiennes à réussir les deux versions du défi des Sept Sommets – escalader le plus haut sommet de chaque continent. Elle a participé au difficile Marathon des Sables, au Maroc; elle a atteint le pôle Nord géographique; et elle a reçu une mention élogieuse de la Gouverneure générale du Canada pour son rôle dans le sauvetage d’un alpiniste népalais, sur le mont Everest. McGrath est une passionnée de l’aventure et de l’exploration des limites que peut atteindre le corps humain.

-30-
Communications avec les médias :

Christine Catt
Spécialiste en marketing, médias et communications  
Science Nord et Terre dynamique
(705) 522-3701, poste 276












100 Ramsey Lake Road, Sudbury ON P3E 5S9 • Tel: (705) 523-4629 or 1-800-461-4898
Fax: (705) 522-4954 • General Inquiries •
contactus@sciencenorth.ca

science centre footer
science home agilis networks science home